Grue du Japon

Accueil Espèces Grue du Japon

Grue du Japon

La grue du Japon est non seulement la grue la plus lourde mais elle est également la grue qui affectionne le plus les milieux aquatiques allant jusqu’à pêcher en eau profonde.

Informations générales

  • Nom scientifique : Grus japonensis
  • Nom vernaculaire : Grue du Japon
  • Classification zoologique : Aves, Gruiformes, Gruidae
  • Statut de protection : En danger
  • Menaces : Disparition des zones humides où elle se reproduit et passe l’hiver
  • Effectifs : 1830
  • Prédateurs : Renard mais uniquement sur les jeunes
  • Date d'apparition sur terre : 5 à 24 millions d’années


Conservation

Plusieurs réserves ont été spécialement conçues pour la sauvegarde l’espèce, notamment en Chine. Les différents acteurs de la protection de l’espèce travaillent désormais à une meilleure coopération internationale essentielle pour la conservation des Grues du Japon.

Des actions de nourrissage sont aussi lancées pour favoriser l’espèce.


Éléments remarquables

La grue du Japon est non seulement la grue la plus lourde (jusqu’à 11 kilogrammes) mais elle est également la grue qui affectionne le plus les milieux aquatiques allant jusqu’à pêcher en eau profonde.

Oiseau imposant, les grues forment des couples qui, en règle générale, restent inchangés jusqu’à la mort d’un de deux spécimens. Leur parade amoureuse est particulièrement élaborée et permet au couple de renforcer leurs liens tout au long de leur vie.


Fait étonnant

Les cygnes noirs d’Australie ont des pattes plus courtes que leurs cousins blancs et même petites comparées à celle de l’échassier qu’est la grue du Japon. Cette particularité physique les empêche de décoller et d’atterrir facilement ce qui explique pourquoi ils ont tendance à rester bien plus sur l’eau que les cygnes blancs.


De Grue et d’Homme

Symbole de longévité, de paix et de fidélité, la Grue du Japon a fait l’objet de nombreux poèmes et de mythes (elle pourrait vivre jusqu’à 1 000 ans) sans compter leurs présences dans différentes formes d’arts notamment au Japon. Se nourrissant, entre autres choses, de rongeurs et d’insectes, elles sont aussi considérées comme étant des auxiliaires de culture.


Jeunes publics

Si la Grue du Japon aime tout particulièrement les milieux aquatiques tout comme le Cygne noir d’Australie, elle n’utilise cependant pas les mêmes armes pour y vivre. En effet, la Grue du Japon est ce que l’on appelle un échassier : elle a de grandes pattes qui lui permettent de mieux voir ses proies de haut et de marcher dans l’eau, même un peu profonde, pour les chasser.