Wallaby de Bennett

Accueil Espèces Wallaby de Bennett

Wallaby de Bennett

Commun en Tasmanie, on trouve le Wallaby de Bennett sur plusieurs petites îles alentour.

Informations générales

  • Nom scientifique : Dromaius novaehollandiae
  • Nom vernaculaire : Emeu d'Australie
  • Classification zoologique : Aves, Casuariiformes, Dromaiidae
  • Statut de protection : Préoccupation mineure
  • Menaces : Pas de menace particulière, les effectifs restent stables
  • Effectifs : 700000
  • Prédateurs : Dingo, Aigle d'Australie


Conservation

Le Wallaby de Bennett est protégé en Australie, même si ses populations sauvages ne sont pas sous tension. Il existe même plusieurs jours de chasse autorisés pour des personnes ayant des autorisations spéciales.


Éléments remarquables

Commun en Tasmanie, on trouve le Wallaby de Bennett sur plusieurs petites îles alentour. Herbivore strict, c’est-àdire qui ne mange que des végétaux, c’est au crépuscule ou durant la nuit qu’il se nourrit de feuilles, de racines, de graminées et de graines. Polygame et pouvant peser jusqu’à 22kg, chaque femelle ne met au monde qu’un seul petit qui ne pèse alors que quelques dizaines de grammes.


Fait étonnant

Souvent confondu avec le Wallaby à coup rouge (Macropus rufogriseus) dont le Wallaby de Bennett est une sousespèce, les Wallabys ne sont pas des kangourous du simple fait de leur taille. Pour le reste ils ressemblent en tous points aux différents Kangourous.


De Wallaby de Bennett et d'Homme

En France une population de Wallaby de Bennett sauvages existe. Une vingtaine d’individus se sont en effet échappés d’un parc zoologique à Emancé et ont rejoint la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines.

Difficiles à suivre du fait de la discrétion de l’espèce, il semblerait cependant que ce noyau de population ait du mal à survivre (faible taux de reproduction, collision routière, hivers trop rudes, etc.).


Jeunes publics

Une fois le jeune Wallaby de Bennett au monde, il va se diriger de lui-même vers la poche de sa mère où il va se réfugier pour continuer à grandir. Il ne sortira pour la première fois qu’à environ 230 jours et ne quittera sa mère qu’à un an ou un an et demi selon les cas.